FC Metz 1932

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

FC Metz 1932

Message par Invité le 5/22/2009, 19:20

Mon club de coeur (j'ai du temps, j'attends les potes pour le barbec')

le stade (26700 places assises)




palmares :
1984 : Vainqueur de la Coupe de France (finale contre Monaco : 2-0 après prolongation).
1986 : Vainqueur de la Coupe de la Ligue (finale contre Cannes : 2-1).
1988 : Vainqueur de la Coupe de France (finale contre Sochaux : 1-1 après prolongation, 5-4 aux tirs-aux-buts).
1996 : Vainqueur de la Coupe de la Ligue (finale contre Lyon : 0-0 après prolongation, 5-4 aux tirs-aux-buts).
(+ une place de vice-champion en 98, battu a la difference de buts pas lens...)

historique :

de 1932 à 1950
Du grenat du Cercle Athlétique Messin et du blanc de l'Association Sportive Messine, naît, un beau jour d'avril 1932, le Football Club de Metz.
Brièvement rebaptisé CS METZ (Cercle des Sports de Metz) de 1934 à 1936, le club lorrain privilégie d'emblée les footballeurs du cru : Maurice Hippert, Charles Fosset, Albert Rohrbacher, Marcel Marchal, Paul Thomas... Fin 1934, arrive un président hyperréaliste, tenace et retors en affaires : Raymond Herlory.
Regardant à la dépense mais intuitif, il recrute le meilleur joueur de Hollande en 1937 : Bep Bakhuys. Créatif, précis, rapide, ce Johan Cruyff avant l'heure gagne rapidement l'estime du public et un surnom : "l'homme aux grandes oreilles".
Le 6 mai 1938, Metz goute à sa première finale de la coupe de France, battu 2 à 1 par l'Olympique de Marseille sur un but litigieux en fin de prolongations. Viennent ensuite les années noires de la guerre et, à l'image de toute une région, la reconstruction du club. Pour survivre, il spécule sur le transfert de ses meilleurs éléments : Baillot, Cisowski, Remetter... jusqu'à ce que survienne la relégation en 1950. Et la remontée dès la saison suivante.

les années 60 et 70
Les années 60 amènent d'autres noms : Bessonnart, Soerensen, Stojaspal, Zvunka et... Nagy, un entraîneur hongrois, dit "la Jules". Elles apportent aussi leur lot d'épreuves avec une nouvelles descente en D2 et le décès de Raymond Herlory qui, en juillet 1965, avait transmis la présidence à Paul Mayer. Ce dernier assure l'intérim jusqu'à la remontée du club en D1.
Le 21 juin 1967 apparaît un certain Carlo Molinari, qui ne connaîtra jamais la division inférieure : le FC METZ opère depuis 30 saisons consécutives parmi l'élite française! La venue du nouveau président et l'entente parfaite des Szczepaniak, Leonard, Zvunka, Jeitz et autre Le Chenadec propulsent le FC Metz dans une fin de saison 67/68 époustouflante. Battu en quart de finale 1-0 à Saint-Etienne (vainqueur de la coupe de France cette année là), Metz se classe sixième du championnat, devancés au goal-average par Valenciennes. Entraînés par Pierre Flamion, renforcés par Lemée et Pauvert, les grenats récidivent l'année suivante avec une magistrale troisième place, derrière Saint-Etienne et Bordeaux!
En Coupe Européenne, Metz séduit pronostiqueurs et footballeurs. Arrivent le danois Tom Sondegaard, venu de l'Ajax d'Amsterdam (1970), l'argentin Nestor Combin, via l'AC Milan (1971), le Luxembourgeois Nico Braun (1973), bientôt associé à un autre argentin, Hugo Curioni (1975) pour emporter le challenge de la meilleure attaque 75/76 avec un total de 72 buts, devant Saint-Etienne et Reims! Dans la foulée, les lorrains terminent sixième du championnat (cinquième ex-aequo avec Reims) et atteignent la demi finale de la Coupe de France (battus 2-0 à Lyon). Un certain Joël Muller débute dans l'équipe première en compagnie d'André Rey, issu d'une politique de formation qui révélera Patrick Battiston et Bernard Zénier.

les années 80
Les années 80 confirment la réputation offensive du FC Metz.
Le club remporte sa première Coupe de France le 11 mai 1984 (2-0 après prolongations) face à Monaco. Tout un symbole pour une Lorraine en crise. L'entraîneur est un gentleman polonais : Henri Kasperczak. Les attaquants ont pour nom Kurbos, Hinschberger et Pécout, relayés l'année suivante par Jules Bocandé, qui devient meilleur buteur 85/86, imité par Bernard Zénier en 86/87 !
Entre temps, le FC Metz signe l'un des plus grands exploits européens des clubs français : l'élimination du FC Barcelone en 16e de finale de la Coupe des Coupes 84/85 (2-4 à Metz et 1-4 au Nou Camp) et termine 5e du championnat, derrière Auxerre, décrochant un nouveau billet UEFA. Entraîneur, Marcel Husson s'abonne à la Coupe de France le 11 mai 1988, face à Sochaux (Michel Ettore stoppant le tir au but de Madar). Trio offensif de la saison : Micciche, Black, Owubokiri. En soutien, des valeurs lorraines sûres : Ettore, Cartier, Kastendeuch, Gaillot, Hinschberger, Zénier.

les années 90
Les années 90 poursuivent la reconstruction. Le travail de fond finit toujours par payer. Carlo Molinari et Joël Muller l'ont toujours su, eux qui n'ont jamais dévié de l'axe de formation. La confirmation de jeunes éléments aussi différents que Lang, Serredszum, Pouget, Pirès ou Song en est la preuve. Etayées par l'expérience de footballeurs avertis, tels Kastendeuch, Gaillot, Pierre, et Songo'o, ces forces nouvelles bousculent l'exercice 95/96 en campant de bout en bout parmi les cinq premiers du classement général! Meilleure défense de D1, équipe la plus Fair-Play, le FC Metz termine quatrième et rafle au passage la Coupe de la Ligue en 1996 synonyme de participation à la Coupe de l'UEFA pour la saison suivante : L'équipe est reçue par la Municipalité.
quatre joueurs de passage en Lorraine au début des années 90.
La moyenne d'âge de l'équipe ayant brillé lors de cette fameuse saison 95/96 où le FC Metz a tenu le haut du pavé durant de nombreuses semaines, est l'une des plus faibles de la D1. C'est pourquoi, pour l'exercice 96/97, les dirigeants messins ne font qu'un recrutement sommaire, n'engageant principalement que Létizi et Bombarda. Chose étonnante, Bombarda, venu de Hollande pour combler le départ de Pouget, ne réussissant pas à se fondre dans le groupe, c'est alors sensiblement la même équipe que la saison précédente qui repart au combat. Au menu : Championnat et Coupe d'Europe. Certes, en championnat, le FC Metz fait moins parler de lui que l'année passée, mais il reste un redoutable adversaire hors de ses bases et parvient à conquérir la 5e place du championnat de France qui ne sera plus composé à l'avenir que de 18 clubs. Ceci lui permet de reparticiper une seconde année d'affilée à la Coupe de l'UEFA. Sur le plan international, Metz atteint les 8e de finale de la Coupe de l'UEFA 96/97 en battant successivement le FC Tirol,le Sporting du Portugal et n'étant battu par Newcastle qu'au bénéfice certain de l'expérience. De plus, Robert Pirès fête au cours de cette saison sa première sélection en équipe de France A, après sa participation aux JO d'Atlanta, et attention : Létizi pointe le bout de son nez aux portes de l'équipe de France...
La saison 97/98 sacre le FC Metz "champion d'automne" pour la première fois de son histoire, et, à la veille de la trêve de Noël, en battant l'AS Monaco 3-0, il repasse en tête... Il termine second du Championnat, le 9 mai, après avoir fait sa plus formidable saison.... La Ligue des Champions s'ouvre au Club grenat !

depuis on fait le yoyo entre d1 et d2...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: FC Metz 1932

Message par Invité le 5/22/2009, 19:26

la video de la victoire 4-1 a barcelone en 84 : http://www.youtube.com/watch?v=PBY59ghoTgU

sinon niveau supporters
2 groupes ultras (Generation Grenat 1995 et Horda Frenetik 1997) et un groupe de 40/50 indeps

video du parkage a nancy en 2002 (ou 2003 je sais pu trop) : http://www.youtube.com/watch?v=3oS0CWsTeH4

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: FC Metz 1932

Message par Thure65x le 5/22/2009, 20:35

What a Face cela fesait un bail que je l'attendais ce topic Like a Star @ heaven




https://www.youtube.com/watch?v=rJyu2E8I0H8&sns=fb

http://westham-mondial.forumgratuit.be/



I'm forever blowing bubbles ♪♫•*¨*•.¸¸❤¸¸.•*¨*•♫♪Pretty bubbles in the air ♪♫❤♫♪They fly so high nearly reach the sky •.¸¸❤¸¸.• then like my dreams they fade and die ♪♫•*¨*•.¸¸❤ Fortune's always hiding, I've looked everywhere ❤¸¸.•*¨*•♫♪I'm forever blowing bubbles ¨*•.¸¸❤¸¸.•*¨*•♫♪pretty bubbles in the air ♪♫•*¨*•.¸¸❤父united united COYI “>
avatar
Thure65x
Administrateur Hammer
Administrateur Hammer

Masculin Nombre de messages : 3301
Age : 51
Localisation : BRUSSELS WEST
Emploi/loisirs : opérateur / biére / foot
Humeur : Cela dépend de la bière
Date d'inscription : 06/08/2007

Feuille de personnage
Mes autres équipes préférées: New Saint Guidon Vétéran et l'ex Racing White Daring Molenbeek ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: FC Metz 1932

Message par Invité le 5/23/2009, 13:03

bon on reste en d2 cette saison...
avec risque de descendre plus bas, parce que les caisses sont dans le rouge...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: FC Metz 1932

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum